12 – BEN

12 – BEN

Nantes, le 14 juillet 2011

Ben

Imaginez-vous, arriver, seul, dans une ville comme Nantes

Pour commencer une nouvelle page de votre vie.

Vous ne connaissez personne, ou presque.

Dans 2 jours,

C’est votre anniversaire,

Et vous projetez de le passer seul dans un restaurant…

Mais ma bonne étoile n’est jamais très loin…

Écoutez ou plutôt lisez un peu çà :

Après avoir vécu 20 ans à Paris,

Je viens d’arriver à Nantes,

C’est le soir de mon 1er jour de travail 

comme directeur général d’une clinique.

Je dois passer mes 15 premières nuits dans un hôtel,

Dans le centre de Nantes.

Donc ce fameux 13 novembre, 

1ère soirée nantaise,

J’ai envie d’une pizza …

Ne cherchez pas à comprendre,

C’est comme çà… LOL

Je sors de l’hôtel,

Je passe devant un restaurant, 

Le patron a une tête sympathique,

Mais j’ai envie de cette pizza…

Donc, ce sera Pizza ce soir,

Et je reviens diner le 14 novembre

Là où j’ai aperçu ce jeune homme sympathique.

Seul, je dine au bar.

Je discute avec une fille très sympa,

De passage à Nantes,

Formatrice dans un établissement bancaire.

On discute avec Ben et son associé,

Car vous l’avez compris,

C’est Ben, le patron, 

Et non seulement il a une tête sympathique,

Mais il l’est, très sympathique.

On se donne tous rendez-vous pour le lendemain,

Très égoïstement pour moi,

Sans le leur dire,

Car c’est mon anniversaire,

Et autant le passer en bonne compagnie, non ?

Le lendemain soir,

Nous nous retrouvons tous les 4 au QG…

C’est le nom du restaurant.

Cela ne s’invente pas,

Pour ceux qui connaissent le QG, 

Bar du marais parisien dans lequel j’ai un peu trainé, 

il fut un temps lointain…

Bref, nous sommes là,

Au QG nantais,

Restaurant que certains d’entre vous ont peut-être connu,

Soir du 15 novembre 2001.

Je propose un apéro à cette sympathique jeune femme,

Et je lui dis discrètement, 

Au moment de trinquer,

Que c’est mon Anniversaire.

Le diner se passe bien agréablement,

Comme la veille,

Dinant au bar,

Plaisantant et discutant avec Ben.

Je me souviens être allé aux toilettes,

Et cela a son importance pour l’intrigue du soir… LOL

J’attends Ben pour lui commander un dessert,

Il tarde un peu à venir des cuisines,

Et là, je le vois revenir avec son associé,

L’un porte deux assiettes,

L’autre une bouteille de champagne et 4 coupes.

Et sur l’assiette qu’il met devant moi,

Un sympathique gâteau au chocolat

Et écrit au chocolat sur le tour de l’assiette :

« Bon Anniversaire JY »

En l’écrivant, 20 ans plus tard,

J’ai encore la larme à l’œil,

Comme ce soir-là…

Vous imaginez ?

C’est ma 3ème soirée dans cette nouvelle ville,

Et on me souhaite déjà aussi adorablement mon anniversaire.

Vous avez compris,

La jeune femme l’avait dit à Ben quand je me suis absenté.

Très touché le JY, d’une aussi belle attention.

Bien évidemment,

Ben ne peut devenir qu’un ami après avoir su m’accueillir ainsi,  

Je me sens chez moi dans ce restaurant qui évolue au cours des années.

Ce restaurant devient donc mon QG pour de nombreux déjeuners professionnels, 

de nombreux diners en tête à tête, avec mon compagnon qui a fini par me rejoindre,

ou avec des amis et bien d’autres anniversaires… 

J’y mange souvent seul aussi, j’y suis bien…

Je rencontre d’autres personnes qui deviennent des amis, toujours présents.

Je viens y faire 3 expositions, en 2002, 2004 et 2007. 

Bien sûr, je relance assez régulièrement Ben pour faire des photos, vous me connaissez.

Il esquive toujours la proposition…

Je l’aurai un jour,

Je l’aurai…

Et, en 2011, 

10 ans plus tard,

Un 14 juillet,

Il vient déjeuner,

Et je capte ce sourire charmeur et charmant, 

ce sourire, le même avec lequel il m’a accueilli, 

moi et mes amis au QG, toutes ces années.

Voilà l’histoire de ce sourire, de ce regard.

Et 20 ans plus tard, toujours pas très loin, se faisant signe de temps en temps…

Et là, maintenant, toujours présent, 

car il est hors de question que je ne lui laisse pas un peu la parole :

« Quelques mots, je vais essayer de me limiter…

Ce n’est pas mon fort et je pense que c’est une qualité !

Je me rappelle de ce jour comme si c’était hier,

je te vois entrer et je devine déjà chez toi ta singularité, la perfection de chaque individu. 

Et au fil de cette soirée je sais que ce jour restera dans mes souvenirs. 

Malgré le métier que j’exerce j’ai eu du mal à dévoiler mon intimité, à me livrer.

Il t’a fallu 10 ans pour me capter,

pour percer ma carapace. 

Je suis très heureux de te compter parmi mes amis…

Merci JY pour cette expérience 

qui m’a permis de me connaître un peu mieux.

Plein d’amour à toi et à tes proches »

Ben

42

Pas de commentaire

Montrer tous les commentaires

Écrire un commentaire

*

code