4 – L’histoire du 1er flyer

4 – L’histoire du 1er flyer

Nantes, Septembre 2017

La photo, le portrait plus précisément, 

c’est une passion depuis mes 20 ans… il y a …. Longtemps… LOL

Mais là, nous sommes dans une de mes vies précédentes.

Et je pense que cette série de photos a décidé quelque part de ma vie d’aujourd’hui.

Directeur général, depuis 17 ans, d’une clinique privée en Santé Mentale sur Nantes, appartenant à un groupe international, je sais que je vais partir l’année suivante à la retraite et, peut-être vivre de ma passion,… enfin j’aimerais bien.

Régulièrement tous les directeurs en Santé Mentale se réunissent dans l’une des cliniques du groupe. Je propose de faire celle-ci à Nantes, histoire d’organiser une agréable réunion à la clinique avant mon départ.

Inutile de vous dire qu’elle fut organisée aux petits oignons… LOL… 

Explications détaillées, pour arriver à l’hôtel, envoyées à chaque directeur selon son mode de transport, 

Tickets de tram envoyés en amont pour ceux qui en auraient besoin (histoire de ne pas faire la queue au guichet en arrivant…), 

Guide du voyage à Nantes et Plan de la ville déposés dans la chambre de chaque directeur avec le concours de l’hôtel, 

Rapide visite de ma ville en allant de l’hôtel au restaurant où nous passerons la soirée (Château des Ducs, Passage Pommeraye, Place Graslin avec son théâtre construit par Mathurin Crucy, le même architecte que le bâtiment d’entrée de la clinique, notre éléphant…). 

Vous vous y voyez bien… je le fais tellement avec plaisir ce guide de notre chère ville, à chaque visite d’amis.

Mais nous n’y sommes pas encore, je voulais juste vous montrer l’énergie du bonhomme à vouloir être un hôte parfait… ou presque.

Ils connaissent tous ma passion pour le portrait. 

Mon mari, ou plutôt celui qui le deviendra un an plus tard, vient de m’offrir mon appareil photo actuel. Je vous connaitrais un peu plus, je vous dirais que ce n’est pas appareil de… mais disons, pour être plus correct, qu’il y a surement mieux, 

mais qu’il est au top, l’appareil photo… et celui qui me l’a offert…

Bien avant la réunion, Je leur propose donc de faire un shooting individuel pour que chacun ait une photo sympa avec le sourire, souvenir de ce si sympathique directeur nantais… LOL… Proposition acceptée.

Ils doivent arriver dans la soirée, la réunion a lieu le lendemain.

Le matin même, j’installe mon studio dans la pièce qui est la salle d’attente des patients qui viennent 2 fois par semaine pour les programmes de Méditation en Pleine Conscience initiés à la clinique pour éviter les rechutes de dépression. 

Ce matin-là, il n’y a pas de programme. J’installe donc tranquillement le fond et les lumières sur pied, pendant que d’autres personnes installent la salle (chaises, tables…).

Mais où veut-il en venir ?

Vous allez voir tout ce qui se cache derrière ces photos… Toute une histoire… LOL

J’entends quelques discussions inhabituelles à cette heure dans le hall du fameux bâtiment construit par Crucy début 1800.

Je jette un œil dans le hall, et là… Oups… je vois tout un groupe de personnes qui ressemblent bien à un groupe qui viendrait pour la 1ère session d’un programme de Pleine Conscience. 

L’instructrice n’est pas là. Et moi j’aménage leur salle de méditation en mode salle de réunion, et leur salle d’attente (café…) en studio photo… Ne paniquons pas… Tout va bien…

Temps 1 … petite vérification auprès de l’accueil… Oui, il y a bien un programme ce matin… Total zappé… L’instructrice, qui au fil du temps, est devenue une amie chère, a une certaine douce capacité à être un peu aérienne, mais là, elle fait très fort et surtout nous sommes surtout deux à le faire… 

Temps 2… Coup fil à la copine aérienne… 

« Je sais pourquoi tu m’appelles, j’ai total zappé… J’arrive » 

« OK, je m’occupe de tes patients » … 

Temps 3… « Stop, on arrête l’installation des chaises et tables, on remet les tapis, coussins… » …  

Temps 4… je m’assure auprès des cuisines que l’on peut leur apporter thé, café, jus d’orange et biscuits…

Temps 5… On va voir les patients… Je vous rappelle qu’ils viennent pour un programme pour éviter les rechutes de dépression…

JY, tu vas devoir assurer…

« Le programme de méditation en Pleine Conscience que vous allez faire, je l’ai fait, avant de le mettre en place à la clinique.

Ma méditation régulière me permet d’aller beaucoup mieux, ne m’empêche pas de faire des bêtises… mais elle me permet de savoir gérer calmement des situations un peu stressantes, comme celle-ci.

Par exemple, ce matin, j’ai zappé votre programme… je m’en excuse… L’instructrice aussi… Elle arrive dans 10 mn… un café arrive, il va vous faire patienter un peu… et…

je suis aussi photographe portraitiste

J’étais en train d’installer mon studio photo, pour photographier tous les directeurs de clinique qui viennent ici en réunion demain.

Pour me faire pardonner, je vous propose une chose. 

Quand vous aurez fini le programme d’ici quelques mois, je sais que vous irez beaucoup mieux, j’installerai à nouveau mon studio et je vous promets de venir photographier avec plaisir celles et ceux qui le souhaitent. Ce n’est pas une plaisanterie. Voici ma carte. »

Quelques rires et sourires, quelques applaudissements, quelques Grrr bien sûr aussi…

La copine arrive… « Qu’est-ce que tu as fait ? ils ont tous le sourire !… »

« Fais ta séance, je t’expliquerai… »

Yes, je m’en suis bien sorti…

En mai 2018, nous ferons les photos individuelles et une magnifique photo d’un groupe tout sourire se remémorant comment ils ont obtenu cette séance… 

« Merci, je vais pouvoir envoyer cette photo à mes parents pour leur montrer que je vais bien »…

Des raisons évidentes de droit m’interdisent de vous montrer cette photo de groupe mais voir tous ces sourires en connaissant leurs parcours fait chaud au cœur, encore aujourd’hui en la regardant à nouveau. 

Peut-être beaucoup d’émotions pour ce directeur – photographe, car après avoir photographié cette quinzaine de personnes individuellement et en groupe, puis l’équipe médicale qui avait accepté de profiter de l’occasion pour une photo d’équipe, je me suis évanoui en photographiant la copine instructrice… L’appareil fut sauf… 

L’infirmière immédiatement appelée pour gérer le malaise vagal de son directeur me fait promettre de faire un bilan sanguin. Ce qui fut fait… J’avais intérêt… Tout allait bien… Surement trop d’émotions sans avoir assez pensé à manger ou à boire… ou le stress des préparatifs de mariage… LOL

Mais revenons en septembre 2017. Le mardi 26 septembre pour être précis.

Le soir, bien sympathique soirée dans ce restaurant bénéficiant d’un toit terrasse donnant sur la Loire pour l’apéritif.

Le lendemain, réunion. Venue aussi du Directeur des Opérations du siège et du Directeur Financier.

Certains sont venus plus tôt pour pouvoir être photographiés avant les éventuelles annonces de la journée…

Je passerai tous les temps de pause en temps de pose avec tous mes collègues. Je n’ai pas beaucoup de temps avec chacun, 31 personnes à photographier dans ces créneaux où chacun veut aussi en profiter pour échanger avec ses collègues.

Sacré exercice. En fait, je me prépare pour ce que je proposerai plus tard, c’est-à-dire aujourd’hui.

Faire sourire en quelques minutes, entre deux temps de réunions pas toujours « légers ».

Autant que je me souvienne, on nous annonçait quelque chose d’important ce jour-là…

De plus, me retrouver comme photographe, où je mets tout mon cœur, mon intime, mes fragilités (qui sont aussi mes forces) face à des collègues, à mes supérieurs. 

Exercice vraiment très déroutant et très excitant.

Je n’avais pas intérêt à me louper.

J’y ai pris un tel plaisir à les faire tous sourire dans ce contexte.

Les photos leur plairont.

Chacun, ou presque, les mettra sur son profil Linkedin.

Un trombinoscope des directeurs en santé mentale en sera fait et sortira sur la revue du groupe. 

Envie d’en faire un flyer pour d’éventuels collaborateurs d’entreprises à photographier dans une nouvelle vie à venir…

Contact avec Émilie DURET, cousine d’un ami… Tu as trop de photos… il faut trier… 

Tri sera fait… pas simple…

Visuel choisi, couleur aussi, le bleu, of course…

Et le 1er flyer de ma nouvelle vie arrive…

Émilie déclinera ce visuel pour tous les flyers suivants…

Merci à eux.

Merci à eux d’avoir accepté que je raconte cette rencontre photographique.

D’anciens collègues, mais aussi des membres de cette famille photographique de cœur.

Nous nous sommes regardés.

Avec eux, et grâce à ma directrice, je récidiverais 2 ans plus tard, lors d’un séminaire du groupe. 

Là, ils seront plus d’une centaine…

Mais je vous en parlerai plus tard…

51

8 commentaires

Montrer tous les commentaires
  1. Nolwenn
    mai 12, 2021
    • Jean-Yves Piton
      mai 12, 2021
  2. Nicolas
    mai 12, 2021
  3. Augustin
    mai 12, 2021
    • Jean-Yves Piton
      mai 12, 2021
  4. Joëlle
    mai 12, 2021

Écrire un commentaire

*

code