3 – Cyril

3 – Cyril

Paris, 1991

Cyril

Vous avez entendu parler de la piscine Deligny ?

Une piscine flottante à ciel ouvert sur la Seine, rive gauche, près du pont de la Concorde, crée en 1796. Elle coulera en 1993.

Ces week-ends, à se baigner, bronzer, retrouver les amis les après-midis au soleil, quand on vit à Paris, cela n’a pas de prix. Que de souvenirs.

Un de ces week-ends, après avoir réussi à me faire une place, je me faufile pour aller me baigner…

Je descends exactement par l’escalier à gauche du bassin sur la photo (on dirait qu’il y en a qui m’y attend… LOL), et là… 

je croise le regard d’un jeune homme qui remonte, il a exactement les yeux du bleu de la piscine… derrière lui…  

Vous êtes d’accord avec moi,

Limite si on a le droit d’avoir des yeux d’un bleu pareil… Eh bien si… Lui, Cyril, il les a…

Aujourd’hui, je serai incapable de le faire… Mais là, je regarde vers où il part dans cette piscine… 

Je me baignerai plus tard…

Je vais vite chercher une carte de visite dans mon sac. J’en ai toujours avec moi.

Et je l’aborde gentiment, rapidement, tremblant surement un peu au fond de moi, même si j’ai 35 ans et lui environ 20 ans…

Mais j’ai toujours abordé les modèles à cette époque avec une crainte certaine de paraitre ce que je n’étais pas au fond de moi, vous voyez ce que je veux dire… LOL

Un peu surpris, il m’écoute… je suis rapide… il ne me jette pas à l’eau, c’est déjà çà…

Je lui dis surement ce qu’il a déjà entendu 100 fois, qu’il a des yeux magnifiques et que j’aimerais le photographier.

Très gentiment, il prend ma carte. 

Il me rappellera. 

Ce jour-là, il fait très beau.

Pas de bleu piscine à mettre derrière lui ;

Mais le reflet du parquet de mon soleil pour illuminer encore plus son regard.

J’avais recréé ce que j’avais vu chez lui.

Bien sûr, il sera dans bon nombre d’expositions. Il y viendra.

Vingt ans plus tard, en mars 2012, toujours fidèle parmi les fidèles, il viendra entre deux avions me voir lors de la sortie du livre « Dans le Regard de l’Autre » à la galerie Pouic à Paris.

J’avais donné des badges à chaque modèle avec leur n° de photo pour qu’ils se reconnaissent, 

bien oui, 20 ans plus tard… LOL

Je n’ai jamais eu la chance de voyager sur un de ses vols, mais j’ai la chance d’avoir un ami fidèle, 30 ans plus tard, toujours présent avec ce regard, son sourire, sa joie de vivre et sa gentillesse.

Je ne regrette pas d’être descendu par cet escalier ce jour-là à Deligny… 

Merci Cyril.

54

Pas de commentaire

Montrer tous les commentaires

Écrire un commentaire

*

code