23 – Tout ce que vous avez voulu savoir sur les séances photos de Jean-Yves (sans jamais oser le demander ! )

23 – Tout ce que vous avez voulu savoir sur les séances photos de Jean-Yves (sans jamais oser le demander ! )

Une séance photo, un portrait, une histoire de rencontres.

La 1ère,

Le photographe,

Le modèle

Une séance photo, c’est avant tout et surtout, la rencontre de ces deux personnes.

Pour que cette rencontre ait vraiment lieu, j’aime prendre le temps de vous découvrir,

je m’offre ce luxe et vous vous l’offrez aussi,

En choisissant que ce temps d’échange, de rencontre, existe.

Autour d’un café, d’un thé ou d’un déjeuner, nous apprenons à nous découvrir.

Nous échangeons sur tout, sur vous, sur moi.

Nous rions.

Ce temps est précieux, car il vous permet, il nous permet d’aller à la rencontre de l’autre,

Nous oublions presque que nous sommes là pour réaliser des photos, c’en serait presque le but, juste cette rencontre.

Ensuite, direction le studio photo,

c’est la pièce d’à côté.

Pendant la séance, ma seule intentionnalité est que vous vous sentiez unique

que je puisse capter l’image que j’ai ressentie en vous depuis votre entrée.

J’utilise bon nombre de « stratagèmes » pour que vous puissiez arriver à ce fameux lâcher prise afin que LA bonne photo arrive à un moment où vous n’y penserez plus.

Venez lire et découvrir, par exemple

Vous y passez toutes et tous à ce changement, entre la 1ère photo et les suivantes, après bon nombre de rires, de sourires, d’éclats de rire et de cris, les fameux cris !

Chacune des séances commence par une photo, un peu figée, un peu mal à l’aise,

Ensuite, la magie opère.

La 2ème rencontre,

Avec soi,

Je laisse Maud vous en parler,

Elle le fait si bien :

« Pour moi, Jean-Yves, il voit chez nous ce qu’on ne voit pas, ce qu’on ne voit plus.

A travers sa séance photo, qui est l’aboutissement d’un cheminement, il nous aide à nous retrouver.

Le fait qu’il prenne le temps, qu’il nous invite à nous libérer,

Pour moi, il nous permet de faire tomber les barrières comme une sorte de mise à nu, qui fait que, quand nous sommes devant l’objectif, nous sommes prêts.

Prêts à quoi ?

A oser se laisser regarder et alors, à ce moment-là, dans son regard, il nous dit :

« Vas-y, ouvre-toi, souris-moi, je te regarde tel que tu es, tu peux être toi-même »

Et c’est là, dans ce jeu de regards, dans cet effet miroir, qu’a lieu la rencontre avec soi.

Quant à la 3ème rencontre,

avec moi-même,

elle m’est venue

peu à peu.

Voilà un peu plus de 50 ans que j’aime plus que tout vous regarder au travers de mon objectif.

Au début, un besoin vital qui venait je ne sais pas trop d’où, si ce n’est d’une culture familiale, il y avait toujours un appareil photo quelque part, à la maison, en sortie, lors des fêtes,

Celui de Maman, celui de notre tante, normal que le mien arrive un jour, pour les regarder toutes les deux, avec le même plaisir partagé.

Puis j’ai compris pourquoi, pourquoi ce besoin de vous regarder était si vital, pourquoi j’aimais tant fixer vos regards, vos sourires.

Enfin, ces derniers temps, ces dernières années, quand j’ai pris le temps d’être encore plus disponible pour ces merveilleux moments de partage,

J’ai enfin compris que l’âme de ce Jean-Yves, dans cet être de photographe portraitiste, a toujours été à sa place, aujourd’hui plus que jamais.

Me reconnaître, Me retrouver, Pour renaître, Pour Me révéler,

Dans mon rôle, Le mien.

La voilà cette 3ème rencontre, avec moi-même, Quel Bonheur !

Merci à vous toutes et tous pour ce cadeau à chaque fois renouvelé.

117

Pas de commentaire

Montrer tous les commentaires

Écrire un commentaire

*

code